Qui sommes nous?

HISTORIQUE

L’Association des Chœurs de Montpellier a été créée en 2005, en réponse à l'initiative de la municipalité de Montpellier de rénover la Chapelle Saint Charles et de transformer ce monument en une "Maison des Chœurs".

L'Association avait jusqu'à fin 2016 pour vocation d’animer et gérer ce lieu dédié à la pratique du chant choral .

En 2017 l’ACM rassemblait une quarantaine de chœurs adhérents, représentant plus de 1500 choristes dans des répertoires très divers :Classique, contemporain, gospel, jazz, variété, chants du monde....

L'Association organisait des événements (Festival du Chant choral, Choralissimo), des formations, conférences et stages autour du chant choral. Elle était en charge de la programmation et de la communication de la Maison des Choeurs.

Depuis le 1er janvier 2017, la Mairie de Montpellier a repris la gestion de ce lieu.L'association en a été expulsée en avril 2018, de manière assez violente et sans explications...

AUJOURD'HUI - Septembre 2018

L'association s'ouvre à tous les choeurs de la grande région de Montpellier sans limite géographique.

Elle vient de recevoir le soutien du Conseil Déartemental en la personne de Mr Kléber Mesquida et de Mr Michaël Delafosse.

Le projet est d'organiser un grand festival du chant choral en mai 2019 au Domaine d'Ô.

Contactez-nous pour plus d'informations et pour demander votre adhésion : secretariat@choeurs-regionmontpellier.fr

____________________________________________

Lettre envoyée à la Gazette et non publiée....

Pourquoi ?

Pourquoi avoir vidé la Maison des Chœurs de tout ce qui lui donne son âme. L’Association des Chœurs de Montpellier était le fédérateur qui faisait vivre ce lieu unique par ses 40 Chœurs adhérents, par les 1500 choristes qu’elle représente, par son nombreux public.
Stages, rencontres, festivals dans la Maison et dans les rues, formations, concerts sont le reflet de la vivacité de notre association vivant uniquement grâce à ses bénévoles.
Que la Mairie décide de reprendre au 1er janvier 2017, sans aucune anticipation et information préalable, la gestion de La Chapelle Saint Charles qu’elle nous avait confiée 12 ans auparavant nous a surpris mais nous a aussi soulagé d’une logistique importante (ménage, entretien, équipement, permanences, sécurité…). Maisqu’elle fasse tout pour nous empêcher d’exister ( arrêt des subventions, refus de tenir nos réunions statutaires sur place, refus d’y garder notre siège, refus de valider une convention de mise à disposition, dépose de tous nos équipements pour les remplacer par du matériel identique acheté par la mairie, empêchement d’organiser des concerts sur place pour la fête de la musique...) et nous interdise définitivement l’accès alors qu’elle confirme dédier ce lieu au chant choral, est incompréhensible.
Notre chère Gazette tente une explication en se référant à un audit. Drôle d’audit où l’audité n’est pas informé qu’il l’est, n’est pas interrogé et n’a pas accès au rapport. La raison est certainement ailleurs et reste un mystère. 
 “Les Chœurs écœurés !”, comme le titre Midi-Libre. Écœurement de ce gâchis culturel, écœurement de cette absence de dialogue, de cette absence de réponse à tous nos courriers, mails, appels, sans compter le gâchis de dépenses qui auraient été bien utiles ailleurs. Au-delà de toutes les difficultés, c’est ce mépris qui restera gravé.
La Maison des Chœurs a perdu son âme mais nous n’avons pas perdu la nôtre. Nos 2000 pétitionnaires peuvent être rassurés, nous organiserons encore des festivals, des rencontres, mais ailleurs et avec d’autres partenaires, pour le plaisir de chanter ensemble.

Pierre Quénard, Président de l’Association des Chœurs de Montpellier