Accueil

 La Maison des chœurs, c'est fini ! 
 

Langage excessif diront certains car cette salle de concert reste accessible aux Chœurs directement auprès de la mairie de Montpellier. Mais nous qui l'avons gérée et animée pendant plus de 12 ans, nous en avons été définitivement expulsés le 15 mai en présence d'un huissier diligenté par la ville.

Tout cela a été bien rapporté par la presse locale : "Les chœurs écœurés!", "Cacophonie à la Maison des Chœurs", "Le crève-cœur des chœurs!, "La ville enterre le chœur de Montpellier!", "Nous sommes échœurés"... mais ignoré par La Gazette qui s'est contentée de rajouter en commentaire à une lettre du courrier des lecteurs que cette expulsion faisait suite à un audit pour en faire "un véritable service public"…. Et refus de cet hebdomadaire de publier l'article que j'avais proposé à la rédaction. Vous le trouverez donc ci-dessous, internet étant encore libre d'accès.

Quant au service public de qualité : la Maison des chœurs a été transformée en cantine le 21 juin pour les organisateurs de la Fête de la Musique. Impossible d'y organiser un concert....Quel cynisme!

Pour nous la page est tournée.

Notre Association qui s'est élargie à la Région de Montpellier, sans limitation de territoire poursuit son action pour le chant choral amateur, notamment dans son rôle fédérateur et en organisant des rencontres. Nous sommes actuellement à la recherche d'un lieu pas trop onéreux pour notre prochaine Fête du Chant Choral et sommes preneurs de toutes les bonnes idées. Faites savoir aux chœurs extra montpelliérains qu'ils peuvent maintenant nous rejoindre (mail à secretariat@choeurs-regionmontpellier.fr ).

Bien secoués après tout ce que nous avons subi au cours de ces deux dernières années, mais aussi rassurés par le succès de notre Fête du Chant Choral 2018, l'enthousiasme et le soutien des chœurs, des sympathisants, de nombreuses personnalités, nous entamons l'année 2018-2019 en pleine confiance.

Merci pour votre soutien, pour votre aide. Passez de bonnes vacances, et à bientôt à la rentrée à la Foire aux Associations de Montpellier.

Pierre Quénard, Président de l'Association des Chœurs de la Région de Montpellier

------------------------------------------------

Lettre envoyée à la Gazette et non publiée....

Pourquoi ?

Pourquoi avoir vidé la Maison des Chœurs de tout ce qui lui donne son âme. L’Association des Chœurs de Montpellier était le fédérateur qui faisait vivre ce lieu unique par ses 40 Chœurs adhérents, par les 1500 choristes qu’elle représente, par son nombreux public.
Stages, rencontres, festivals dans la Maison et dans les rues, formations, concerts sont le reflet de la vivacité de notre association vivant uniquement grâce à ses bénévoles.
Que la Mairie décide de reprendre au 1er janvier 2017, sans aucune anticipation et information préalable, la gestion de La Chapelle Saint Charles qu’elle nous avait confiée 12 ans auparavant nous a surpris mais nous a aussi soulagé d’une logistique importante (ménage, entretien, équipement, permanences, sécurité…). Maisqu’elle fasse tout pour nous empêcher d’exister ( arrêt des subventions, refus de tenir nos réunions statutaires sur place, refus d’y garder notre siège, refus de valider une convention de mise à disposition, dépose de tous nos équipements pour les remplacer par du matériel identique acheté par la mairie, empêchement d’organiser des concerts sur place pour la fête de la musique...) et nous interdise définitivement l’accès alors qu’elle confirme dédier ce lieu au chant choral, est incompréhensible.
Notre chère Gazette tente une explication en se référant à un audit. Drôle d’audit où l’audité n’est pas informé qu’il l’est, n’est pas interrogé et n’a pas accès au rapport. La raison est certainement ailleurs et reste un mystère. 
 “Les Chœurs écœurés !”, comme le titre Midi-Libre. Écœurement de ce gâchis culturel, écœurement de cette absence de dialogue, de cette absence de réponse à tous nos courriers, mails, appels, sans compter le gâchis de dépenses qui auraient été bien utiles ailleurs. Au-delà de toutes les difficultés, c’est ce mépris qui restera gravé.
La Maison des Chœurs a perdu son âme mais nous n’avons pas perdu la nôtre. Nos 2000 pétitionnaires peuvent être rassurés, nous organiserons encore des festivals, des rencontres, mais ailleurs et avec d’autres partenaires, pour le plaisir de chanter ensemble.

Pierre Quénard, Président de l’Association des Chœurs de Montpellier