Accueil

Rester debout.

Nous rêvions de cette rentrée : le plaisir des retrouvailles, de chanter ensemble sans contraintes sanitaires, de se remettre à nos programmes et oublier cette fin d’année difficile.

Hélas, cet enthousiasme a été vite rattrapé par ce virus qui s’acharne. Les consignes arrivent de toutes parts, évoluent avec la vitesse de propagation du Covid et laissent les responsables de chœurs dans l’embarras sur les conditions de reprise : masque ou non, organisation « Covid » des répétitions, réduction des effectifs, programmation des concerts… Les choristes qui s’estiment plus exposés hésitent à revenir tout de suite et certains chefs de chœur s’inquiètent pour la pérennité de leur activité. Quant au public, il voit l’offre de concerts se réduire.


Un contexte morose qui peut pousser à baisser les bras et attendre des temps meilleurs.
Or ce serait le plus mauvais choix car plus l’arrêt sera long plus la reprise sera difficile. Chacun peut agir pour ne pas briser cette belle dynamique que nous avons connue : le public en allant aux concerts, les choristes en ayant confiance dans les mesures prises au sein de leur chœur, les responsables de chœur en maintenant les répétitions avec des mesures adaptées et en préparant de nouveaux concerts, les chefs de chœur en imaginant de nouvelles formes de répétitions respectant les contraintes.

Nous ne savons pas comment va évoluer la situation, quelle durée, quelle profondeur. Incertitude la plus complète. Mais ce qui est certain c’est qu’il y aura bien un moment où nous en sortirons. Et plus nous resterons dans la dynamique plus facilement nous relancerons.


C’est cet esprit qui anime notre association. Nous continuons en attendant des temps meilleurs.

Ainsi la deuxième édition de notre festival « Hérault les Chœurs ! » est engagée pour le dimanche 30 mai 2021, toujours au domaine d’O. Retenez la date. Et nous sommes toujours sur un projet au domaine de Bayssan.

Notre assemblée générale aura lieu à Pierrevives le samedi 14 novembre et sera suivie d’une réunion de présentation du festival.


Par ailleurs nous nous apprêtons à mettre en ligne le nouveau site de l’association qui a pour but de renforcer les liens entre tous les acteurs du chant choral : choristes, chœurs, professionnels, public…

Sans oublier qu’après le changement de municipalité nous travaillons maintenant pour que l’association retrouve sa place à Montpellier et sa métropole, répondant à l’ambition du maire d’en « faire une ville de référence sur la place du chant choral ».


Alors au-delà de toutes les consignes sanitaires, gardons-en une : rester debout !

A bientôt


Pierre Quénard

Président de l’Association des Chœurs du Languedoc